Pompes Funèbres Saint-Pierre à Marseille
Logo

Les témoignages

Photo 486934Monsieur Joseph TECHER
Mon cher Jojo tu es parti sans nous prévenir et pourtant avec tes soeurs et frères de Madagascar nous avons décidé de tout faire pour que l'année 2019 soit l'année des retrouvailles. Tu es pour nous cet enfant né de l'amour . Tu es encore aujourd'hui pour les habitants de Faharatsiho lieu de ta naissance un enfant du pays, un enfant symbole de cette union entre deux peuples. Le 25 novembre dernier toutes tes soeurs, tous tes frères , oncles et tantes nous nous sommes promis de tout faire pour que tu revois Faharatsiho.C'était trop tard ! Tu es pour nous le symbole et rien ne saurait nous faire oublier combien tu nous as manqué mais combien aujourd'hui nous souffrons par cette douleur de te savoir parti. Là où tu es saches que nous saurons parler de toi ...pour ne pas t'oublier comme nous ne t'avons jamais oublié lorsque tu était des nôtres.Ta mort est injuste.
Ton oncle Aimé
Paulette je voudrais vous dire combien je souffre de cette mort injuste. Jojo était pour moi tout un symbole.J'étais loin d'imaginer qu'il allait parti si tôt...J'aimerai si je peux vous le demander de recevoir de votre part une photo de mon neveu, votre époux, et me dire les conditions de sa mort si vous le pouvez. Merci du fond de moi même.

Aimé
Photo 502046Monsieur Henri RIPPERT
Tonton,

J'ai du mal à trouver les mots, avec toutes les émotions qui remontent.
Je ne t'oublierai jamais. Je me rappelerai à vie des souvenirs de Noël à Rabou avec toi et marcelle: les ballades en forêt pour ramasser des branches, des écorces, de la mousse pour créer encore et encore de jolies crèches. Les ballades nocturne pour aller chercher le père noël. Mais aussi les souvenirs de chant de noël chantées à tue tête avec Joelle et Papi Paul.

Je me rappelerai aussi à vie de la dernière fois où je suis venue te voir pour te présenter mon petit bonhomme qui aujourd'hui a bien grandit et la complicité entre vous alors qu'il était encore si petit: vos échanges de regard et autre. Aujourd'hui il attends un petit frère ou une petite soeur, que tu ne rencontrera pas en chair et os mais qui, à coup sûr, entendra beaucoup parler de toi par nos souvenirs.

Je ne t'oublierai jamais, ainsi que Marcelle.
Repose en paix et profites de ce repos bien mérité, maintenant que tu as retrouvé ta femme et ton fils.
Je t'aime
Photo 502046Monsieur Henri RIPPERT
Henri,

Que de bons souvenirs partagés avec toi !
Je me souviens des Noëls et jours de l'An en famille, la joie de se retrouver à Rabou, à Marseille ou à Cannes, Marcelle avec son rire si communicatif, toi chantant de bon cœur avec mon grand-père en ouvrant les huîtres. Je me souviens du Castellet, où vous m'avez appris avec Marcelle à plonger avec masque et tuba, toi partant à la pêche ramener des oursins. Sans doute m'as-tu transmis le virus de la plongée : nous partagions il y a encore peu de temps nos expériences subaquatiques dans les eaux des Calanques. Le Castellet, c'est aussi le Tour de France qu'on regardait ensemble, la fameuse ratatouille de Marcelle cuite au feu de bois. Et bien évidemment le jardin, les plantes et les oliviers dont tu connaissais tous les secrets. Comme une invitation, tu me répétais qu'il fallait que je revienne un été pour terminer de défricher et d'enlever les mauvaises herbes que j'avais laissées étant petit.

Je n'oublierai pas. Marcelle et Henri, je ne vous oublierai jamais.
Photo 469673Madame SANDRA LERBS
A ma douce maman je t'aime au delà du temps, jusqu'à l'infini et au delà.
Que tu puisses reposer en paix désormais.